Naturhun logo - Chasse en Hongrie

 

head tel img Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. naturhun instagram link naturhun youtube link naturhun facebook link

mouse up

mercredi, 14 décembre 2016 19:10 Écrit par Fröcsi

Il n’y a rien de meilleur au monde qu’une chasse en hiver

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Il fait de plus en plus froid, mais cela ne peut pas me décourager, car la première neige arrivera dans quelques semaines, et tout simplement, je l’adore. Je ne sais pas ce que tu en penses, mais quand les confins sont couverts de neige blanche, je ne peux pas m’en lasser de cette vue. Et les chasses en hiver, dans la neige… il n’y a pas de plus grande aventure au monde que celles-ci.

Le mois de décembre est le grand favori des enfants et des chiens de chasse. Bien sûr, s’il y aussi de la neige… alors l’on se sent vraiment au Paradis. Il est vrai que de nos jours, ce sont les mois de janvier et de février où il y a vraiment de la neige, mais nous espérons toujours d'avoir un Noël blanc.

Il est très impressionnant de voir quand les petits ou les grands flocons de neige commencent à tomber et en quelques secondes, tout devient blanc. Il est fantastique de partir avec mon Maître et de nous promener aux confins, jouer un peu dans « l’épaisse couverture blanche ». Il semble que ce désir de vous jeter dans la douce neige, fraîchement tombée n’existe plus chez vous, les adultes, mais moi, je ne raterai jamais cette occasion…


Cependant, après le jeu et la plaisanterie, le travail nous attend, car il faut gagner notre vie – comme mon Maître a l’habitude de dire ; cela est vraiment un grand plaisir ! J’ai deux grands favoris parmi les chasses en hiver : la battue au sanglier, dans la neige et la chasse au faisan.

Battue au sanglier en hiver


La battue au sanglier, en fin d’automne ou en hiver, est un mode de chasse très populaire. Je crois que je n’exagère pas en disant qu’une chasse au sanglier bien organisée est le top des chasses en groupe.

Donc, voyons un peu, de quoi avons-nous besoin ? Tout d’abord, il faut un terrain parfait, puis nous ne pouvons pas oublier les sangliers non plus, il est vivement conseillé de connaître leur comportement (parce qu’ils sont très rusés) ; ensuite, il faut mentionner la parfaite préparation des chasses ainsi que les rabatteurs expérimentés et disciplinés. Quant à moi, je n’ai pas l’habitude de participer à ces chasses en battue, mes collègues de plus petite taille (teckels et fox-terriers) sont plus adéquats pour ce travail. Pour faire court, moi, je confierais l’organisation uniquement à mon Maître, parce que lui, il a acquis de l’expérience suffisante au fil des années concernant la qualité des chasses en battue et le savoir-faire professionnel.

De nos jours, cela est de plus en plus rare, mais il arrive quand même que les gibiers abattus sont collectés à l’aide d’une charrette.Il y a bien sûr des voitures 4x4 en Hongrie, mais la chasse se déroule ainsi dans une ambiance particulière et romantique.


La présentation des gibiers abattus en fin de journée mérite d’être mentionnée (voilà aussi la photo), car le grand événement du soir, quand le bûcher crépitant illumine l’annonce solennelle des résultats, m’est toujours très important.

Chasse au faisan en hiver


Il existe plusieurs modes de chasses au faisan en Hongrie, mais le mode traditionnel reste la chasse en battue de faisan, avec 8-12 fusils, les chasseurs peuvent abattre plusieurs centaines, voire même mille faisans par jour. Oui, tu as bien entendu, centaine…mille… et essaie d’imaginer un peu, quel gros travail pour les collecter… il est vrai que mes collègues à quatre pattes donnent aussi un coup de main, mais tu peux le croire, moi aussi, j’y participe largement.


Ce qui est toujours important pour les chasseurs, c’est que les oiseaux volent d’un rythme équilibré parce qu’il n’y a rien de plus frustrant que le moment où un tas de faisans volent au-dessus du chasseur tenant dans sa main son fusil au cran de sûreté engagé. Le rabatteur en chef doit veiller à ce que les faisans volent vers les postes de chasse, dans un rythme équilibré, atteignant une altitude convenable de 25-35m, sur la ligne de tir.

C’est à nouveau mon Maître qui sait dans quelle mesure ces détails sont respectés dans les différents terrains de chasse et si tout est fait pour que tu puisses admirer une vue pareille avant l’excellent dîner. A ces moments-là, j’ai l’impression d’être au bon moment au bon endroit.


Alors, ai-je réussi à inciter ta curiosité pour la chasse en hiver ? N’hésite pas à donner un petit coup de fil à mon Maître ou à lui envoyer un mail et tu peux dire que tu m'en as parlé. Tu trouveras des expériences fantastiques, je te le garantis.

Lu 431 fois
sp-module-title
sp-module-title

Début

Il paraît un peu étonnant qu’un chien de chasse tienne un blog… Pourquoi ai-je accepté cette noble tâche ? Les collaborateurs de Naturhun travaillent chaque jour pour organiser des chasses. Cependant, nous souhaitons absolument immortaliser et partager nos expériences de chasse, l’on ne peut compter que sur moi pour faire cette tâche.

Mon nom est Fröcsi. Ce que je préfère au blog c’est la chasse, si tu m’accompagnes, tu comprendras les raisons.

Les plus fort lus articles

Fotóalbum
Fotóalbum
Fotóalbum
Fotóalbum
Fotóalbum

logo

H-2053 Herceghalom
Gesztenyés út 11.
Tel.: +36 23 319 041
Fax: +36 23 319 440 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
www.naturhun.fr
Numero reference: U-000498
No.TVA IC: 13221388
Déclaration de la protection des données

 

Où la chasse commence...

© 2000 - 2018 Naturhun | Tous droits réservés
Web design: Illum Marketing Stúdió

 

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookis. En savoir plus dans les informations de gestion de données.
Gestion de données J’accepte